fitness

Que faut-il manger avant un entrainement ?

Quel que soit le sport pratiqué, miser sur une alimentation équilibrée est un point fondamental. Mais concrètement qu’est-ce que cela veut dire ? Petit zoom sur les bonnes habitudes alimentaires à adopter pour une séance de qualité.

Faut-il manger avant un entrainement ?

Certaines personnes s’interrogent sur le bien-fondé de manger avant de pratiquer une activité sportive. Elles ont peur de se sentir trop lourdes. Pourtant, il serait une erreur de ne pas manger. Si on fait du sport l’estomac vide, il est facile d’imaginer que sous l’effort, on ressentira vite une sensation de faiblesse. L’entrainement risque d’être gâché et de mauvaise qualité. L’essentiel est de bien choisir son alimentation. Manger des sucres rapides est une solution de facilité, une réponse instinctive qui cale sur le moment, mais n’est pas une bonne réponse santé. Ainsi, on évitera sucreries, viennoiseries, barres chocolatées. Mais on peut penser à manger des sucres lents. Dans ce sens, manger un plat de pâtes, sans sauce peut être une bonne idée. Pourtant, cela est difficile quand on doit faire son entrainement en sortant du travail. Mais alors, comment faire ? On vous donne une astuce pour ne pas prendre de poids, pouvoir travailler sur sa masse musculaire, tout en faisant un geste global pour sa santé.

Pour un entrainement physique de qualité : miser sur les fruits secs :

Les fruits secs ont, à tort, une mauvaise réputation. On les dit gras et sucrés. Et ils le sont. Mais est-ce du mauvais gras ? Force est de constater que non et tous les nutritionnistes s’accordent à le dire. Quant au sucre qu’ils contiennent, il permet de conserver une belle énergie. Mais revenons au gras. Avez-vous entendu des acides gras insaturés ? Non ? Et si nous vous parlions des célèbres omégas 3, que notre corps ne synthétise pas mais qui sont pourtant indispensables à son bon fonctionnement ? Ces mots vous semblent sûrement plus familiers.

Les fruits secs (on entend par là les fruits frais que l’on a déshydratés et les oléagineux, ou fruits à coques), sont des choix parfaits pour les personnes qui doivent faire un entrainement sportif, car ils renferment des omégas 3. Apport conséquent de vitamines, de minéraux, entre autres, ils nourrissent les muscles ! Avant, ils permettent de s’entrainer. Après, de récupérer de l’effort. Les amandes, notamment, peuvent aider en cas de contractures musculaires douloureuses. Bananes, abricots, noix, amandes sont donc quelques-uns des fruits secs que les sportifs peuvent consommer avant et après une séance.

Rester modéré dans sa consommation

Bien entendu, ils doivent être consommés raisonnablement. On pense donc qu’une grosse poignée ou deux, en fonction de votre taille et de votre poids, peut vous permettre d’aborder sereinement votre entraînement. Bonus, les fruits secs sont excellents pour la santé en général : ils permettent de diminuer les risques de maladies cardiaques, de lutter contre le diabète, entre autres. Gustativement parlant, ils sont très bons, d’autant qu’il existe un choix très varié. Cela tombe bien, il est possible de les mixer pour ne pas créer de lassitude et trouver le mélange idéal, en fonction de vos attentes. Pour un entrainement sportif permettant de dépasser vos limites, vous devez avoir mangé, mais pas n’importe quoi. Les fruits secs, facilement transportables et ayant une longue durée de conservation paraissent la réponse idéale pour tous les sportifs, quel que soit leur niveau.

A voir également